L’origine du pain d’épices

Portrait Marie-Cécile
Rédigé par Marie-Cécile
Bienvenue au Domaine Apicole de Chezelles !
Fière de l’héritage de nos parents depuis cinq générations qui ont su nous transmettre la passion des abeilles, j’ai grand plaisir aujourd’hui à prendre soin de nos ruches avec nos équipes et je veille personnellement à la préparation de tous nos produits pour en assurer la meilleure qualité. Inspirons-nous de ces merveilleux insectes qui nous protègent !
En savoir plus

Connaissez-vous les origines du pain d’épices ? Le pain d’épices, ce délicieux gâteau au miel, moelleux et agrémenté d’épices comme la cannelle, la coriandre, le gingembre ou l’anis étoilé, est un incontournable de la période de Noël et des fêtes de fin d’année.

Son délicieux goût de miel et d’épices en font son succès et le régal de tous les gourmands.

Nous vous proposons de tout découvrir sur les origines du pain d’épices.

Les lointaines origines du pain d’épices

Le pain d’épices possède des origines très anciennes. Déjà dans l’Antiquité, on trouve des mentions de pain de miel en Égypte ancienne, de « melitouna » en Grèce (un pain à base de farine de sésame avec glaçage au miel) ou de « panis mellitus », sorte de pain frit enduit de miel chez les Romains. Le gâteau, alors, ne contenait pas de mélange d’épices qui font sa particularité aujourd’hui.

Celui qui se rapprocherait plus de notre pain d’épices actuel aurait des origines asiatiques. En Chine, le « Mi-Kong » est un pain dont la recette est à base de farine, de plantes aromatiques et de miel. La cuisson se faisait au four. Il servait de ration de base aux cavaliers de Gengis Khan et se répandit par la suite sur le continent arabe.

Le développement du pain d’épices en Europe et en France

À l’époque des croisades aux XIIème et XIIIème siècles, la recette de ce pain moelleux fut découverte et rapportée en Occident en même temps que les épices. C’est en Allemagne, dans les villes de Ulm, Munich, Nuremberg, que l’on trouve les premières mentions du pain d’épices. On y trouve les premiers pains d’épiciers. Ce fameux gâteau se retrouve aussi sur les tables des monastères cisterciens.

En France, les origines du pain d’épices sont disputées. Toutefois, c’est à Reims au XIVème siècle que s’installent les premiers pains d’épiciers et que leur recette à base de farine de seigle, de miel et de mélange d’épices se met en place. L’Alsace est aussi une région où l’on trouve de très nombreux pains d’épiciers, et demeure dans la mémoire collective, la pâtisserie typique alsacienne. Outre ses ingrédients originels (farine, miel, cannelle, girofle, gingembre, anis), le pain d’épices alsacien contient des œufs, du beurre et du sucre. À Dijon, on retrouve pour la première fois le nom de ce savoureux gâteau en 1595, dans une ordonnance du roi Henri IV !

Au fil des années, cette pâtisserie va se développer et devenir populaire dans toute l’Europe (Angleterre, Norvège, Suède) et notamment en Pologne. C’est d’ailleurs dans la ville de Toruń qu’a débuté la conception du pain d’épices. Dans ce pays, ce gâteau au miel est aujourd’hui une institution. La ville de Toruń compte même un musée consacré à cette pâtisserie nationale. Le pain d’épices connaîtra aussi un grand succès aux Amériques, où il arriva probablement avec les colons européens.

Autour du pain d’épices

Le pain d’épices est présent dans de nombreux contes. Qui ne se rappelle pas de la maison en pain d’épices de la sorcière de Hansel et Gretel ou encore du Petit Bonhomme de Pain d’épices qui se sauve afin de ne pas se faire croquer !

Dans plusieurs pays, il existe même des fêtes autour de cette bonne recette pendant lesquelles les enfants se déguisent ou fabriquent des maisons en pains d’épices.

En France, il existe, à Gertwiller en Alsace, un musée spécialement dédié au pain d’épices et retraçant toute l’histoire de cette pâtisserie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *