Taille de Guêpe

Avec ce beau temps, elles sont de sortie, à rôder autour de nos melons et jambon sec !!

Laissez moi vous raconter quelques histoires au sujet de ces sacrées guêpes, qui sont si souvent assimilées aux abeilles,  à tort puisqu’elles ne sont même pas de la même famille ! Elles ont bien des ancêtres communs, au même titre que les fourmis, au passage. Mais ces ancêtres vivaient il y a plus de cent millions d’années…

Continuer la lecture de « Taille de Guêpe »

Lune de miel…

Eh oui, il y a quelques jours, c’était la fête des amoureux, souvent qualifiée aujourd’hui de fête plus commerciale que romantique… Il est vrai que c’est assez ironique quand on connait l’origine de la Saint Valentin

Continuer la lecture de « Lune de miel… »

La phase de cristallisation…

Beaucoup d’amateurs de miel se demandent pourquoi le miel cristallise et surtout, est-ce que la cristallisation est un signe de la mauvaise qualité du miel. Et bien non, bien au contraire !!

Le miel est un produit saturé en sucres, ce qu’il fait qu’il cristallise plus ou moins rapidement, en fonction de l’équilibre de ses sucres principaux – fructose et glucose.

En fait, c’est simple, plus la teneur en fructose est élevée, plus il restera liquide longtemps (c’est le cas du miel d’acacia). Et plus la teneur en glucose est élevée, plus il cristallisera vite (c’est le cas du miel de citronnier par exemple).

Cet équilibre des sucres dépend de son origine florale, mais n’a aucun lien direct avec sa qualité.

Toutefois, si un miel est chauffé à plus de 40 degrés, sa cristallisation est retardée mais cela lui fait perdre en qualité. De plus, il perd en finesse de texture et devient filant, comme du caramel.

Comme je vous le racontais la semaine dernière, la texture est primordiale dans l’examen des miels. Un miel chauffé à plus de 40° ne gagnera jamais un concours de dégustation !

À l’extraction, le miel est liquide. Avec l’entreposage, il peut se figer, car il contient du glucose qui se candit. Plus il contient de glucose, plus il se fige vite (miel de romarin par exemple). Si le fructose est plus abondant, le miel reste liquide un ou deux ans.

Lorsqu’il cristallise, la solution afin qu’il se liquéfie à nouveau, tout en préservant sa qualité est de le faire chauffer au bain marie. Il retrouvera ainsi son état liquide.

L’apithérapie, la médecine des abeilles

Plaies cutanées, brûlures légères, fatigue passagère, immunité en vrac… l’apithérapie est une discipline consistant à soulager, apaiser voire même traiter divers maux grâce aux produits des abeilles.  Apprenez-en plus dès maintenant sur sa définition et son histoire.

beauté miel secret

L’apithérapie : définition

Apithérapie vient du latin « apis » pour abeille et du grec « therapeia » pour cure.  L’apithérapie consiste donc à utiliser les produits de la ruche à des fins thérapeutiques et cosmétiques. L’apithérapie comprend les produits récoltés, transformés ou sécrétés par les abeilles parmi lesquels :

  • le miel
  • la Gelée Royale
  • la Propolis
  • le pollen
  • la cire
  • le venin

Il y a dans le monde de très nombreuses études récentes qui démontrent les effets thérapeutiques des produits de la ruche et l’apithérapie occupe désormais une place très importante dans les médecines dites « douces ».

Moi qui suis « née dans un pot de miel », je ne me soigne qu’avec les abeilles et je suis en pleine forme ! Je crois que de plus en plus de personnes font pareil et je pense que cela va durer…tant qu’il y aura des abeilles.

D’un autre côté, ce soudain engouement est étrange puisque ces études ne font que prouver ce qu’on savait déjà, parfois depuis très longtemps…

Un peu d’histoire

L’apithérapie ne date pas d’hier ! Ses origines remontent à des millénaires durant desquels les produits de la ruche étaient utilisés pour leurs bienfaits sur l’organisme.

Savez-vous ce qui figure sur le fameux Manuscrit de Thèbes en Egypte, qui date de 1870 avant Jésus-Christ ? Et bien on y explique que les Egyptiens (en tout cas, les nobles) se soignaient à l’aide des produits de la ruche. Dans l’Egypte des pharaons, il a notamment été retrouvé un papyrus décrivant 48 usages traditionnels des produits de la ruche. Le miel et la propolis étaient alors employés en tant qu’antiseptiques et anti-inflammatoires… tout comme aujourd’hui !

Que faisait Pithagore, vers 500 avant J.C. ? Il se soignait avec les produits de la Ruche et disait qu’il en tirait sa vitalité et sa créativité. Pythagore est disparu à 83 ans, un bel âge pour l’époque !

Que faisait Hippocrate, fondateur de la médecine, en 400 avant J.C .? Il mettait du miel dans de nombreux traitements ! Et il a vécu jusqu’à 90 ans ! Et que disait Aristote, vers 350 avant J.C. ? Que la ruche était une pharmacie !

Vous avouerez donc qu’il est un peu fort de dire qu’en 2022, on découvre les vertus thérapeutiques des produits de la ruche !

L’Apiculture à la mode

En effet, même mon hebdo féminin favori Elle en parle ! L’apiculture est aujourd’hui une activité branchée, qui commence à faire fureur même auprès des peoples !

A la surprise de tous, l’abeille conquiert les villes, où elle produit aujourd’hui beaucoup plus de miel qu’en campagne ! C’est étonnant voire alarmant n’est-ce-pas ?

C’est pour cela que les apiculteurs se battent et défendent, via Henry Clément, un bon ami et président de l’UNAF (Union Nationale des Apiculteurs Français), la vie de nos chères abeilles, menacées par les pesticides.

Continuer la lecture de « L’Apiculture à la mode »

Tajine d’agneau au miel

Pour 4 personnes :

Votre marché :

1 kg d’épaule d’agneau

2 belles poires

2 oignons

100g d’amandes mondées

1 morceau de gingembre (de la taille d’une noix)

30g de beurre

2 cuillères à soupe d’huile

100g de miel d’Oranger

1 bâton de cannelle

1 cuillère à café de quatre-épices

Sel et poivre

Réalisation :

1 Dégraissez l’épaule d’agneau et coupez la en gros cubes (ou demandez à votre boucher de le faire)

Epluchez les oignons et émincez-les.

Pelez le gingembre et râpez-le.

2 Faites revenir les morceaux d’épaule d’agneau 2 minutes dans l’huile dans une cocotte.

Ajoutez les oignons et faites les dorer 3 minutes en remuant. Incorporez 2 verres d’eau (30cl), le quatre-épices, la cannelle, du sel, du poivre et le gingembre râpé.

Remuez et laissez 45min à feux doux et à couvert.

3 Pelez les poires, coupez les en quartier et ôter le cœur. Chauffez le beurre dans une poêle et faites-y dorer les poires. Ajoutez 1 cuillère à soupe de miel et laissez caraméliser en retournant les quartiers de poire avec une spatule. Retirez du feu et réservez.

4 Ajoutez le reste de miel dans la cocotte quand les morceaux d’épaule d’agneau sont cuits et mélangez. Posez les quartiers de poire par-dessus et laissez mijoter 3 minutes.

5 Faites griller légèrement les amandes à sec dans une poêle à revêtement antiadhésif. Parsemez-en le tajine et servez immédiatement.

Régalez-vous !

Variante : pour corser le goût du tajine, remplacez le miel d’oranger par un miel plus fort (châtaignier ou bruyère).