Charlotte au pain d’épices

Très friands de desserts et de miel bien sûr, Paulette et Maurice MARY nous font partager une gourmandise qui ravira petits et grands !

30 minutes de préparation.

A préparer 4h avant de servir

Ingrédients (pour 4 personnes)

– 12 tranches de pain d’épices du Domaine Apicole de Chezelles

– 20 cl de lait

– 4 jaunes d’oeufs

– 250 g de crème fraîche

– 55 g de miel toutes fleurs du Domaine Apicole de Chezelles

– 1 cuillère à café de cannelle moulue

– 1 clou de girofle

– 1 râpure de noix de muscade

– 1 étoile d’anis étoilé

– 3 feuilles de gélatine

– 25 cl d’eau

– 125 g de sucre en poudre

– 10 cl de Grand Marnier

Continuer la lecture de « Charlotte au pain d’épices »

Les magrets de canard au miel

Encore une idée délicieuse de Marie-Cécile, hmmmmmm !!!

Temps de préparation : 10 minutes

Temps de cuisson : 10 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes)

– 4 beaux magrets de canard

– 2 échalotes

– 10 g de beurre

– 1 cuillère à soupe d’huile

– 3 cuillères à soupe de miel du Domaine Apicole de Chezelles

– 2 cuillères à soupe de vinaigre de miel

Recette :

Emincez les échalotes, et faites chauffer l’huile et le beurre dans un faitout. Continuer la lecture de « Les magrets de canard au miel »

Riz au lait à la vanille et au miel d’oranger

Une nouvelle petite douceur en direct de la cuisine de Marie-Cécile !!

Ingrédients (pour 6 verrines)

– 200 g de riz rond

– 1 gousse de vanille

– 100 g de miel d’oranger du Domaine Apicole de Chezelles

– 600 ml  de lait écrémé

Recette :

Dans 1 l d’eau faire cuire votre riz pendant 5 min après ébullition.

Le rincer à l’eau claire et le remettre dans la casserole en ajoutant un peu de lait froid.

Fendre la gousse de vanille en deux et récupérer les grains à l’aide d’un couteau, et l’incorporer à la préparation, ainsi que le miel.

Continuer la cuisson pendant 25 min sans cesser de remuer.

Le riz doit être crémeux.

Le vol nuptial de la Reine

Drôle d’expression que « le vol nuptial de la Reine », n’est-ce pas ?

C’est le phénomène que l’on va bientôt pouvoir observer au Domaine Apicole de Chezelles.

Voici comment cela se passe…

Il faut savoir avant tout, que la Reine possède à sa naissance des milliers et des milliers d’œufs. La gelée royale dont elle a été déjà nourrie, l’a dotée d’un potentiel sexuel et reproductif incroyable. Cependant ses œufs ne sont pas fécondés, et il va falloir l’intervention d’un mâle, ou plutôt de 3000 mâles ! La Reine va faire elle-même sa sélection, en choisissant les plus forts et endurants.

Environ une semaine après sa naissance, la Reine va effectuer son « vol nuptial ». Elle va d’abord pousser des cris stridents pour avertir les mâles qu’elle va effectuer son vol. Grâce à la gelée royale, elle va grimper comme une fusée à plus de 20 mètres dans les airs.

Tous les mâles de la ruche, très excités, vont se lancer à sa poursuite. Seuls les plus véloces vont parvenir à s’accoupler avec elle, ce qui leur vaudra de retomber au sol totalement épuisés !

La Reine, une fois sa spermathèque remplie, rentrera à la ruche, pour n’en sortir qu’en cas d’essaimage.

Continuer la lecture de « Le vol nuptial de la Reine »

C’est la saison des fraises

Au Domaine Apicole de Chezelles, nous raffolons des fraises. Ca tombe bien, un petit cultivateur près de chez nous, vient nous fournir régulièrement et en direct. Elle sont délicieuses !!! D’ailleurs Marie-Cécile a élaboré une nouvelle recette qu’elle partage aujourdh’hui.

COUPE DE FRAISES ONCTUEUSE

Préparation : 20 min

Cuisson : 0 min

Ingrédients pour 4 personnes :

– 1 pot de ricotta (250 g)

– 1 pot de mascarpone (250 g)

– 1 yaourt brassé « fjord »

– 250 de fraises

– 1 pot de miel d’acacia

– 5 biscuits secs (type Petit Beurre)

Préparation :

Dans un saladier, mettre le yaourt avec la ricotta et le mascarpone, bien mélanger. La préparation doit être onctueuse.

Ecraser les 5 biscuits avec un rouleau à pâtisserie.

Laver et couper les fraises en morceaux.

Dans des verres ou des coupes, disposer une couche de préparation crémeuse, puis une couche de fraises.

Recouvrir les fraises de miel, puis d’une couche de préparation crémeuse, puis d’une couche de biscuits, puis d’une couche de fraises, etc….. !

Ce dessert peut très bien se déguster de suite, ou bien après un passage au réfrigérateur.

Les premiers essaimages

Avec l’arrivée des beaux jours, les premiers mouvements de foule de nos amies les abeilles commencent à être observés au Domaine Apicole de Chezelles sous les yeux bienveillants de Paulette, Maurice et Marie-Cécile.

Elles se déplacent et vont voler ça et là, à la recherche d’un nouveau logement. C’est l’essaimage.

En effet, si une ruche se divise ainsi, c’est parce que tout va bien. La colonie a grandi, est bien nourrie et se trouve un peu à l’étroit. Alors, comme on ne peut pas agrandir la ruche, eh bien une partie des abeilles se mettent à la recherche d’un nouveau logement.

En fait les abeilles commencent par élever une dizaine de nouvelles reines. Pour cela, elles nourrissent entièrement de toutes jeunes abeilles à la Gelée Royale, ce qui suffira à les transformer en Reines.

Ensuite, avant la naissance des jeunes Reines, elle vont donner des petits coups de tête à la Reine en exercice, et cesser de la nourrir. Du coup, cette dernière va perdre du poids, ce qui lui permettra ensuite de voler beaucoup mieux.

Puis une partie des abeilles va se charger en réserve de miel, et attendre que les beaux jours s’installent. Ce sont les éclaireuses qui vont signaler ce fait. Donc dès que le signal est donné, une grosse moitié de la colonie va quitter la ruche et former un essaim au sein duquel se trouvera l’ancienne Reine, et non pas une toute jeune comme certains le pensent souvent !

Vous l’avez sans doute déjà vu, un tel essaim en vol peut atteindre 15 mètres de long voire plus. Mais le 1e objectif est de trouver un premier endroit où il pourra se rassembler en grappe. En général, une branche d’arbre située près de la ruche.

Ce sont les éclaireuses qui vont partir à la recherche du nouveau logement (seulement quelques centaines), alors que l’essaim va patienter accroché à sa branche.

La trouvaille faite, l’essaim est averti et la troupe va rejoindre sa nouvelle habitation. Aussitôt, les cirières construisent des rayons, et la Reine va commencer à pondre.

Et le cycle va recommencer !

Clafoutis de saison

C’est la saison de s’essayer à la préparation de clafoutis. Au Domaine Apicole de Chezelles, Marie-Cécile et Paulette nous ont proposé une délicieuse petite variante.

CLAFOUTIS AUX POIRES, AU MIEL,  ET AUX AMANDES

Préparation : 10 min

Cuisson : 20 min

Ingrédients pour 4 personnes :

– 2 oeufs entiers

– 1 jaune d’oeuf

– 3 cuill. à soupe de sucre

– 2 cuill. à soupe de Maizéna

– 15 cl de crême fraîche

– 500 g de poires type comice, assez fermes

– 2 cuill. à soupe de miel

– 30 g d’amandes effilées grillées

– 3 cuill. à soupe de sucre glace

Préparation :

Mélanger au fouet, les oeufs avec le jaune et le sucre. Verser la Maizéna, puis le crême fraîche, peu à peu.

Couper les poires en deux, les épépiner, les peler et les détailler en cubes.

Préchauffer le four à 190° C.

Dans une poêle antiadhésive, chauffer le miel. Ajouter les cubes de poires. Bien mélanger. Laisser cuire 2 à 3 minutes.

Verser le mélange à clafoutis dans la poêle. Dès que le fond commence à colorer, retourner le clafoutis et cuire l’autre côté.

Disposer le clafoutis dans un plat à gratin. Enfourner et laisser cuire quelques minutes.

Sortir du four. Parsemer d’amandes et saupoudrer de sucre glace.

Servir de suite.

Petite recette printanière

L’arrivée du printemps nous donne quelques envies de fraîcheur dans nos assiettes !! Voici une petite recette appréciée par le Domaine Apicole de Chezelles.

SALADE DE POULET, SESAME, MIEL, CHAMPIGNONS ET TOMATES SECHEES

Préparation : 20 min

Cuisson : 10 min

Ingrédients pour 2 personnes :

– 100 g de mélange de salade

– 200 g d’aiguillettes de poulet

– 150 g de champignons de Paris frais

– 4 rondelles de tomates séchées

– quelques croûtons à l’ail

– 1/4 d’oignon rouge

– 1 cuill. à soupe de miel d’acacia

– 2 cuill. à café de sésame

– 4 cuill. à soupe de vinaigre balsamique

– 3 cuill. à soupe d’huile d’olive

– sel

– poivre du moulin

Préparation :

Couper les champignons en lamelles. Les cuire dans une poêle et en fin de cuisson ajouter 1 cuillère de vinaigre balsamique.

Couper les rondelles de tomates séchées en morceaux.

Couper l’oignon en très fines lamelles.

Couper les aiguillettes de poulet en morceaux et les cuire dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Parsemer les morceaux de viande avec le sésame.

Une fois la cuisson terminée, réserver la viande dans un saladier.

Déglacer la poêle avec le vinaigre balsamique, puis ajouter le miel.

Verser cette sauce sur la viande et mélanger.

Réchauffer les champignons (servir chaud)

Verser dans chaque assiette : salade, oignons, tomates séchées, croûtons à l’ail, champignons, mélange viande, miel, sésame.

Mettre un filet d’huile d’olive, du vinaigre balsamique pour assaisonner la salade, ainsi que du sel et du poivre du moulin.

ORGANISATION ET HARMONIE

Dans une ruche bien organisée, la rigueur et l’harmonie sont nécessaires.  Des dizaines de milliers d’abeilles composent cette usine en perpétuel mouvement et toutes collaborent avec efficacité dans un même but : assurer la pérennité de la ruche.

 CONCEPTION

Chacun des rayons de la ruche est composé d’alvéoles juxtaposées. Leur forme hexagonale, est celle qui nécessite le moins de cire pour la construction, permet de stocker le plus de volume dans un minimum d’espace et offre une résistance maximale. Au centre du rayon, les nourrices veillent sur le couvain.

COMMUNICATION

Les abeilles se transmettent de la nourriture par trophallaxie : celle qui désire du nectar place une antenne dans les mandibules d’une consœur et tend la langue. Celle-ci régurgite le liquide. C’est de cette façon que s’effectue peu à peu le processus de digestion des sucres. Et aussi de cette façon que se délivrent les messages, grâce aux contacts antennaires et aux phéromones contenues dans la salive. D’abeille en abeille, la Reine peut ainsi inhiber le développement des ovaires aux ouvrières.

Continuer la lecture de « ORGANISATION ET HARMONIE »

La Légende MAYA

Une légende transmise par des Prêtres Mayas, dit que c’est grâce à une princesse que leurs abeilles sacrées portent maintenant le nom de Mélipona.

Savez-vous que de nombreuses espèces de Méliponas existent vraiment ? et que comme dans notre histoire, certaines ont de beaux yeux bleus et ne piquent pas ? Elles n’ont pas de dard.

De nos jours, quelques 4000 espèces de la tribu des Méliponini (terme biologique) sont répertoriées autour de la planête parmi lesquelles 60 sont au Mexique.

Quelques-unes (2 ou 3) sont encore aujourd’hui utilisées pour l’élevage.

Trois genres ont été définis par nos scientifiques :

– les Méliponas, qui ne font pas de cellule royale,

– les Trigonas, qui font des cellules royales,

– les Lestrimelittas qui ne possèdent pas de corbeille à pollen aux pattes postérieures.

Cette légende parle de sous-espèces qui se trouvent en Amérique Centrale et sur les îles environnantes. Melipona Beecheii en est le nom scientifique. C’est elle, la véritable abeille sacrée des Mayas.

Elle a une dimension très proche de celle de nos abeilles européénnes, légèrement plus petite d’un millimètre, et donc un peu plus légère (0.085 gr).

Il en faut + ou – 12000 pour faire un kilo de miel.

Dans chaque essaim, il n’y a qu’une seule Reine, qui a les yeux noirs.

Une fois fécondée, elle pond des oeufs toute la journée. Elle vit et travaille en harmonie avec le reste des abeilles, qu’elles soient ouvrières ou mâles.

La population d’une ruche peut être variable, de 400 abeilles pour un tout jeune essaim, à plusieurs dizaines de milliers pour une grosse colonie.

Leur nid a vraiment la forme d’une pyramide. Elles stockent le miel et le pollen dans des sortes de jarres, à côté de leur couvain.

Chaque ruche produit entre 3 et 10 kg de miel par an. Il est délicieux et très bons pour la santé. Encore aujourd’hui, les mayas s’en servent surtout comme médicament.

(informations tirées du livre « Mélipona, la princesse Maya », aux éditions Baroch)