Les bienfaits du pollen

Manger du Pollen

Parmi les produits de la ruche (miel, propolis, gelée royale), le pollen sort du lot car pour une fois, les abeilles ne le fabriquent pas. En effet, ces petites pelotes de pollen, issues de l’étamine des fleurs, sont transportées par les butineuses lors de leur sortie printanière, puis récoltées à l’entrée des ruches par les apiculteurs. Quels sont les effets du pollen sur l’organisme et ses propriétés médicinales ? Explications sur les bienfaits du pollen.

Pollen allergisant ou pollen cru : faites la différence !

Il est important de faire la distinction entre le pollen qui cause des allergies saisonnières et celui vertueux pour notre santé.

Le premier qui fait larmoyer nos yeux et nous fait éternuer dès que la nature se réveille est un pollen dit anémophile, c’est-à-dire transporté par le vent. Certaines personnes peuvent développer une allergie à ce type de pollen.

Le second  dit entomophile est transporté par les abeilles ouvrières lors du butinage des fleurs. Contrairement au pollen anémophile, il n’est pas allergisant : les allergies liées à ce dernier proviennent de l’inhalation et non de l’ingestion.

Quels sont les principales vertus du pollen ?

La nature regorge de pépites dont le pollen fait partie. Ce produit naturel est un concentré de protéines, vitamines, acides aminés, antioxydants et oligo-éléments, indispensables à notre organisme.

Parmi tous ces bienfaits, citons :

  • Propriétés stimulantes : le pollen est un tonifiant et un fortifiant naturel qui renforce le système immunitaire, stimule l’appétit et la mémoire. Il redonne du peps et est excellent en cas de baisse de moral.
  • Propriétés métaboliques : en plus de booster les défenses immunitaires, le pollen va améliorer la calcification osseuse et réguler certains déséquilibres fonctionnels.
  • Propriétés digestives : le pollen a la faculté de réguler la flore intestinale et d’améliorer la fonction digestive.
  • Propriétés antioxydantes : le pollen permet de lutter contre le vieillissement naturel des tissus et de l’organisme, il prévient et ralentit la chute des cheveux.

Dans quels cas prendre du pollen ?

Fort d’une composition nutritionnelle riche, le pollen trouvera sans aucun doute sa place dans votre armoire à pharmacie. Ce complément alimentaire, riche en effets bénéfiques sur notre organisme, s’avère particulièrement efficace pour :

  • les troubles de la croissance (on évite toutefois d’en donner aux enfants de moins de 12 ans) ;
  • la fatigue qu’elle soit physique, mentale ou sexuelle ;
  • le stress ;
  • les troubles digestifs et les problèmes de transit ;
  • le vieillissement oculaire ;
  • la chute des cheveux ;
  • les problèmes de prostate (comme l’hypertrophie bénigne).

Comment consommer du pollen ?

L’idéal est de l’utiliser en cures tout au long de l’année, lors des changements de saison. On retrouve, sur le marché, du pollen frais, sec ( bocal ou pot) et lyophilisé (gélule).

Si vous souhaitez tirer profit au maximum de tous ses bienfaits, misez sur du pollen frais.

Le dosage journalier est de 15 à 20 grammes pour les adultes en cure d’entretien (soit une cuillerée à soupe bombée) et jusqu’à 30 g pour un traitement d’attaque, et de 12 à 15 g pour les adolescents de 12 à 16 ans (une cuillerée à soupe rase).

Découvrez tous nos conseils sur la consommation de pollen