Comment savoir si on est allergique au pollen ?

Portrait Marie-Cécile
Rédigé par Marie-Cécile
Bienvenue au Domaine Apicole de Chezelles !
Fière de l’héritage de nos parents depuis cinq générations qui ont su nous transmettre la passion des abeilles, j’ai grand plaisir aujourd’hui à prendre soin de nos ruches avec nos équipes et je veille personnellement à la préparation de tous nos produits pour en assurer la meilleure qualité. Inspirons-nous de ces merveilleux insectes qui nous protègent !
En savoir plus

Éternuements, asthme, obstruction nasale, démangeaisons du palais, eczéma, éruption cutanée, conjonctivite… Dès le printemps, les signes d’allergies aux pollens peuvent se manifester et occasionner bien des désagréments. L’allergie au pollen se présente sous deux formes : la rhinite allergique (rhume des foins) et l’asthme allergique.

Domaine Apicole de Chezelles

La pollinose ou rhume des foins

Au cours de la saison pollinique, les personnes allergiques souffrent de pollinose, plus couramment appelée rhume des foins, une allergie aux pollens pourtant totalement inoffensifs.

Le rhume des foins est provoqué par une inflammation allergique des voies respiratoires due à l’inhalation de pollens de graminées. Les symptômes se manifestent par des inflammations au niveau des muqueuses : nez qui coule, qui gratte, nez bouché, éternuements à répétition.
On peut également observer d’autres symptômes comme les yeux rouges qui pleurent et/ou qui grattent avec des paupières enflées et/ou collées.

La rhinite allergique est saisonnière, elle revient tous les ans à peu près à la même période. Elle est liée principalement aux pollens anémophiles.

Un doute ? Rendez visite à un allergologue ou votre médecin de famille.

L’asthme allergique

L’asthme allergique est une maladie inflammatoire chronique des bronches causée par l’inhalation de pollens allergisants.  Dans ce cas précis, le pollen s’immisce dans les bronches et entraîne une réaction immunitaire excessive (des anticorps spécifiques interagissent avec l’allergène) pouvant provoquer une crise d’asthme.

Les symptômes de l’asthme allergique sont les suivants : difficultés à respirer, expiration sifflante, sentiment d’oppression de la cage thoracique, toux brutales et récidivantes, essoufflement, et parfois fatigue et/ou pâleur.

Si vous pensez souffrir d’une allergie au pollen, prenez rendez-vous avec votre médecin traitant ou un allergologue pour confirmer le diagnostic.

Le pollen frais à votre secours pour combattre l’allergie au pollen

Le pollen frais a de nombreux atouts pour combattre l’allergie grâce aux vitamines B, C et E qu’il contient. Les oligoéléments (zinc, cuivre, sélénium) contenus dans le pollen améliorent le fonctionnement du système immunitaire. Les personnes allergiques au pollen anémophile peuvent sans aucun problème faire des cures de pollen récolté par les abeilles. Elles pourront en tirer un grand bénéfice et leurs réactions allergiques diminueront d’intensité.

Il est donc possible d’opérer une désensibilisation progressive au pollen en consommant du pollen. Au Domaine Apicole de Chezelles, nous recommandons particulièrement le pollen frais de ciste qui est plus riche en vitamine E.


Découvrez nos produits de la ruche
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *