Cure de pollen : quels bienfaits pour notre organisme ?

Les abeilles sont les reines pour produire et récolter des superaliments qui font un bien fou à notre santé. Le pollen qu’elles vont butiner ça et là en fait partie ! Cette poudre de couleur, ramenée au sein de la ruche, est un condensé de bienfaits… au même titre que le miel, la Gelée Royale ou la propolis, fameux produits de la ruche. Envie d’entamer une cure de pollen de fleurs pour booster votre organisme ? Lisez la suite ! 

De quoi est composé le pollen ?

Riche en vitamines, minéraux, nutriments et oligo-éléments, le pollen d’abeille est composé de :

 

  • 30 à 55 % de glucides ;
  • 25 à 35 % de protides (protéines et acides aminés essentiels) ;
  • 1 à 13 % de lipides ;
  • 7 à 15 % d’eau ;
  • 2 à 6 % de minéraux (dont le calcium, fer et magnésium) ;
  • vitamines ;
  • antioxydants et substances immunostimulantes.

Quels sont les bienfaits du pollen ?

Comme il n’existe pas une seule espèce de plantes ou de fleurs, il n’existe pas un mais plusieurs pollens !

Chacun d’eux présente des bienfaits qui lui sont propres : le pollen de cerisier est efficace pour améliorer l’apparence de la peau, des cheveux et des ongles ; le pollen de bruyère favorise la circulation sanguine ; le pollen de châtaignier aide à lutter contre l’anxiété ; le pollen de palmier est idéal pour traiter l’infertilité.


De manière générale, le pollen a des propriétés digestives, stimulantes et antioxydantes. On le préconise particulièrement pour lutter contre la fatigue, en cas de troubles digestifs et problèmes de transit, chute de cheveux, troubles de la croissance et hypertrophie bénigne de la prostate. Stimulant pour notre organisme, le pollen agit ainsi tant sur notre flore intestinale que sur notre système immunitaire.

 

Pour tirer pleinement profit de toutes ses vertus, il est préférable de le consommer en cure de plusieurs semaines, notamment lors des changements de saison, au début de l’hiver ou avant l’arrivée du printemps lorsque l’organisme est soumis à rude épreuve. Un véritable fortifiant que les apiculteurs nous recommandent.

Comment consommer le pollen en cure ?

Le pollen ne présente pas d’effets secondaires ni d’effet d’accoutumance. Il peut donc être pris en cure pendant plusieurs mois d’affilée. Il peut être consommé sous plusieurs formes en complément alimentaire :

 

  • En gélules : idéal pour être transporté lors des déplacements et pour celles et ceux n’appréciant son goût.
  • Sec, en bocal ou en pot : il est déshydraté et se conserve à température ambiante.
  • Frais : à conserver au réfrigérateur ou à congeler pour une conversation optimale. Sous cette forme, il se mâche ou se dilue dans un jus de fruit, de préférence le matin. Il peut se conserver une semaine à température ambiante.

 

Si vous optez pour une cure de pollen frais, la posologie journalière est de 15 à 20 grammes pour les adultes en cure d’entretien (soit une cuillerée à soupe bombée) et jusqu’à 30 g pour un traitement d’attaque, et de 12 à 15 g pour les adolescents de 12 à 16 ans (une cuillerée à soupe rase). 

 

Pour une cure de pollen sec, la dose recommandée est de 1 à 3 cuillères à soupe par jour.

Puis- je faire une cure de pollen d’abeille si je suis allergique ?

Habituellement, il n’y a pas de contre-indications à consommer du pollen. Surtout sachez  faire la distinction entre le pollen récolté par nos chères abeilles et celui transporté par le vent et pouvant causer de nombreuses réactions allergiques type rhume des foins. 

Toutefois, si vous êtes réactives ou réactifs à de nombreux allergènes, faites un test en mâchant quelques grains de pollen pour vérifier que tout va bien. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.