Le miel se périme-t-il ?

Portrait Marie-Cécile
Rédigé par Marie-Cécile
Bienvenue au Domaine Apicole de Chezelles !
Fière de l’héritage de nos parents depuis cinq générations qui ont su nous transmettre la passion des abeilles, j’ai grand plaisir aujourd’hui à prendre soin de nos ruches avec nos équipes et je veille personnellement à la préparation de tous nos produits pour en assurer la meilleure qualité. Inspirons-nous de ces merveilleux insectes qui nous protègent !
En savoir plus

L’un de nos premiers réflexes lorsque nous arpentons les allées d’un supermarché, panier en main, est de vérifier la date de péremption des produits alimentaires de notre liste. C’est le cas notamment pour les produits frais et des produits laitiers (yaourts, fromages) qui peuvent être impropres à la consommation si leur date limite est dépassée. Est-ce que le miel se périme ? Si vous êtes très à cheval sur les dates des denrées périssables, retrouver ici de quoi vous rassurer sur ce fameux produit de la ruche.

Est-ce que le miel se périme ?

La nature fait décidément bien les choses. Composé majoritairement de glucose et fructose, le miel contient également de l’eau autour de 17 %. Ce composé est l’une des raisons pour laquelle le miel se conserve éternellement ou presque. En effet, sa faible teneur en eau ne donne pas beaucoup de chance aux bactéries et autres champignons pour s’hydrater et donc se développer. D’autre part, ses antibiotiques naturels, regroupés sous le nom d’inhibine, empêchent le développement des germes et des moisissures.

Enfin, un autre facteur qui explique sa longévité est son acidité. Avec son pH acide, les bactéries, raffolant des terrains neutres, ne peuvent pas proliférer.

À la question “le miel se périme-t-il », la réponse est que s’il est correctement conservé, il ne se détériore jamais !

Pourquoi y a-t-il une date de péremption sur le miel ?

Étant un produit qui peut fermenter, le miel n’a pas de date de péremption à proprement parler. Néanmoins, la législation française implique de faire mention d’une date limite d’utilisation optimale (DLUO) sur l’étiquette de chaque pot de miel. Généralement, cette date est d’une durée de deux ans. Le produit vedette de la ruche peut donc se consommer sans risque pour la santé tant qu’il est conservé en bon état, et même au-delà de la limite de consommation de deux ans mentionnée sur l’emballage. Toutefois, il est possible au fil du temps que ses propriétés et son goût puissent être altérées.

Comment conserver le miel en bon état ?

Si vous souhaitez garder votre pot de miel favori dans son état optimal, veillez à toujours bien le refermer après chaque utilisation, ne pas l’exposer à des températures trop élevées ou trop basses et à l’entreposer dans un endroit sec et à l’abri de la lumière.

Inutile de le placer au réfrigérateur surtout s’il n’est pas ouvert car il pourrait durcir, laissez-lui plutôt une place de choix dans votre garde-manger !

Notre article vous donnera tous les conseils pour conserver votre miel au top de sa forme.

Comment savoir si le miel est encore bon ?

Au fil du temps, tous les miels subissent des transformations chimiques et ont tendance à se solidifier, et à devenir plus granuleux. Ce phénomène, que l’on appelle la cristallisation, est tout à fait naturel et n’entache en rien ses propriétés et son goût.

Si votre pot de miel préféré s’est cristallisé et que vous désirez retrouver son état liquide, il suffit juste de le réchauffer quelques instants au bain-marie. Découvrez nos astuces pour le liquéfier de nouveau !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *