Le miel est-il bon contre le cholestérol ?

Portrait Marie-Cécile
Rédigé par Marie-Cécile
Bienvenue au Domaine Apicole de Chezelles !
Fière de l’héritage de nos parents depuis cinq générations qui ont su nous transmettre la passion des abeilles, j’ai grand plaisir aujourd’hui à prendre soin de nos ruches avec nos équipes et je veille personnellement à la préparation de tous nos produits pour en assurer la meilleure qualité. Inspirons-nous de ces merveilleux insectes qui nous protègent !
En savoir plus

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les maladies cardiovasculaires, notamment dues à un cholestérol trop élevé, sont la première cause de mortalité dans le monde. Pour prévenir le risque de développer ces maladies et maintenir un bon taux de cholestérol, le miel est un allié de choix. Riche en antioxydants, il aide à diminuer le mauvais cholestérol et les triglycérides. Voilà encore une bonne raison de consommer ce formidable produit de la ruche.

Qu’est-ce que le cholestérol ?

Le cholestérol est une particule de graisse circulant dans le sang qui est générée par le foie aux deux tiers et apportée par l’alimentation pour le reste.

Dans l’organisme, le cholestérol joue plusieurs rôles :

  • aide à la fabrication de la vitamine D, essentielle au bon fonctionnement de l’organisme
  • constitue certaines hormones sexuelles
  • participe à la formation des sels biliaires
  • est un constituant des membranes des cellules

Contrairement à la croyance, le corps ne produit pas deux cholestérols mais un seul. En revanche, il y a bien deux systèmes de transport du cholestérol dans le sang : on parle alors de bon et de mauvais cholestérol.

Les HDL (High Density Lipoproteins) récupèrent le cholestérol en excès et le ramènent au foie qui le transforme puis l’élimine. C’est le bon cholestérol.

Les LDL (Low Density Lipoproteins) transportent le cholestérol du foie vers les cellules. Malheureusement, parfois, cela dégénère…C’est le mauvais cholestérol. Quand vous faites un bilan sanguin, c’est donc ce taux qu’il faut vérifier.

Le miel pour faire baisser le cholestérol

Produit de la ruche aux nombreuses vertus pour le système immunitaire, les problèmes de peaux ou les infections des voies respiratoires, le miel est aussi un agent naturel très efficace pour aider à combattre le mauvais cholestérol.

Aliment riche en antioxydants (composés phénoliques, flavonoïdes, vitamine C…), le nectar des abeilles présente de nombreuses propriétés permettant de lutter contre le trop plein de radicaux libres pouvant engendrer des maladies cardiovasculaires.

Le miel a d’ailleurs la capacité d’améliorer la circulation sanguine et de prévenir la formation de caillots sanguins.

Plusieurs études ont démontré que consommer du miel aide à réduire le taux de triglycérides (les graisses provenant de notre alimentation) d’environ 11 % ainsi que le taux de LDL de 6 à 11 %. En contrepartie, sa consommation permet d’augmenter le taux de HDL, le bon cholestérol, d’environ 3 %.

Cerise sur la gâteau, le miel est aussi constitué de sucres simples, bons pour la santé et directement assimilés par l’organisme, qui n’augmentent pas la glycémie.

Les ingrédients anti-cholestérol à associer au miel

De nombreux autres produits naturels s’avèrent être diablement efficaces en association avec le miel des abeilles pour prévenir et tenter de soigner le cholestérol. Voici ceux qu’il est judicieux d’ajouter à son garde-manger :

  • La cannelle : puissant anti inflammatoire riche en antioxydants. Elle contient de la proanthocyanidine dont l’une des fonctions est de protéger l’organisme du stress oxydatif.
  • L’ail : antioxydant, anti inflammatoire et anticoagulant. Sa consommation améliore la circulation sanguine et la santé cardiaque en fortifiant le cœur et les artères.
  • Le gingembre : antioxydant et hypoglycémiant. Il aide à faire baisser la glycémie et les triglycérides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *