Miel ou sirop d’agave, lequel choisir ?

Portrait Marie-Cécile
Rédigé par Marie-Cécile
Bienvenue au Domaine Apicole de Chezelles !
Fière de l’héritage de nos parents depuis cinq générations qui ont su nous transmettre la passion des abeilles, j’ai grand plaisir aujourd’hui à prendre soin de nos ruches avec nos équipes et je veille personnellement à la préparation de tous nos produits pour en assurer la meilleure qualité. Inspirons-nous de ces merveilleux insectes qui nous protègent !
En savoir plus

Aujourd’hui, la consommation de sucre est beaucoup trop importante et représente un véritable risque de santé publique.

En plus de ne présenter aucun intérêt nutritif, la consommation excessive de sucre favorise le développement de maladies comme le diabète, l’obésité ou les maladies cardio-vasculaires.

Outre les édulcorants chimiques, il existe des alternatives naturelles pour remplacer le sucre blanc et limiter l’apport calorique comme les sirops d’origine végétale dont le fameux sirop d’agave et la star des produits de la ruche, le miel !

Qui donc choisir entre le miel et le sirop d’agave ? Nous vous donnons quelques éléments de réponse.

Quelles sont les origines du miel et du sirop d’agave ?

D’où vient le miel ?

Le miel, fabriqué par les abeilles, est issu du pollen des fleurs ou du miellat (un liquide visqueux et très sucré produit par des insectes parasites et récolté sur les troncs des arbres par les abeilles).

Le nectar récolté est rapporté à la ruche par les butineuses et transmis aux ouvrières. Elles se chargeront de transformer ce nectar en miel en éliminant une grande partie de l’eau.

Le miel est récolté à froid par les apiculteurs, durant les beaux jours, et ne subit aucune autre transformation. Il est simplement filtré puis mis en pot : c’est le miel brut.

Les abeilles ne se cantonnent pas qu’à une seule variété de miel ! Il existe, en effet, de nombreuses sortes de miel selon la fleur butinée présentant de multiples propriétés.

D’où vient le sirop d’agave ?

 Le sirop d’agave est un produit sucrant naturel issu d’une plante cactée originaire du Mexique : l’agave bleue. Le jus de cette plante est filtré puis bouilli à très haute température pour devenir du sirop.Si les Aztèques utilisaient déjà le sirop d’agave pour parfumer et sucrer leurs recett

es et boissons et l’appelaient « eau de miel » en référence à sa texture plus liquide que le miel, le sirop d’agave est, aujourd’hui, un produit raffiné.

Les bienfaits du miel et du sirop d’agave

Ces deux produits sont de parfaites alternatives au sucre blanc puisqu’ils ont un pouvoir sucrant supérieur au sucre. Pour remplacer 100 grammes de saccharose (sucre de table), vous aurez besoin de seulement 65 grammes de miel ou 75 grammes de sirop d’agave. Les indices glycémiques du sirop d’agave et du miel sont plus bas que celui du sucre raffiné.
De plus, si les bienfaits du miel sont légions, ceux du sirop d’agave le sont moins. En cause : sa forte teneur en fructose concentrée qui présenterait des dangers pour la santé. 

Vertus du miel

Le miel est considéré comme un aliment à part entière, on parle de superaliment. En plus des substances sucrantes qu’ils renferment (essentiellement du fructose et du glucose), il présente une composition complexe riche en nutriments indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.

En effet, en consommant du miel, l’organisme assimile également des minéraux (fer, magnésium, potassium, calcium…), des oligo-éléments et des vitamines, principalement celles du groupe B.

Le miel contient aussi des antioxydants précieux, les flavonoïdes, qui aideraient à prévenir certaines maladies et retarderaient le vieillissement cellulaire.

Côté vertus, le miel est réputé pour ses pouvoirs antiseptiques, adoucissants et cicatrisants, ce qui en fait un véritable allié de notre santé. Entre autres bienfaits thérapeutiques, le miel aide à renforcer le système immunitaire, facilite la digestion, lutte contre l’insomnie, améliore l’apparence de la peau, des cheveux et des ongles, soulage les maux de gorge et apaise la toux. Lors des changements de saison et à l’arrivée de l’hiver, faire une cure de miel en l’associant avec de la Gelée Royale par exemple permet de stimuler les défenses naturelles de l’organisme.

Vertus du sirop d’agave

Au départ, le jus d’agave est riche en fer, potassium, magnésium, calcium et inuline. Mais son raffinage à haute température lui fait perdre une grande partie de ses nutriments. On ne le consomme donc pas pour couvrir des carences en minéraux ou en vitamines même si son apport moindre en fer, potassium ou magnésium est bénéfique pour notre organisme.

A l’image du miel, le sirop d’agave présente des pouvoirs antibactériens et anti-inflammatoires. Ce n’est pas un hasard si les Aztèques l’utilisaient pour soigner des infections légères ou des problèmes de peau.

Dangers du sirop d’agave

Le sirop d’agave, à la différence du miel, est très riche en fructose, entre 70 % et 90 %. Certes, ce glucide est naturellement présent dans les fruits, mais dans le cas du sirop d’agave, le fructose est métabolisé différemment. Alors que dans un fruit, le fructose est associé à des vitamines ou des minéraux, le fructose concentré contenu dans le sirop d’agave arrive directement et plus rapidement dans le foie et peut potentiellement être néfaste pour l’organisme. De nombreuses études ont démontré que le fructose pourrait être lié à l’apparition du diabète et à l’obésité.

Miel ou sirop d’agave : quelles différences de goût ?

Le miel tire son arôme des plantes et fleurs dont il est issu. Le miel possède donc tout un panel de saveurs et peut s’adapter à toutes vos envies et à toutes vos recettes (sucrées et salées).

Ainsi, un miel d’acacia sera doux et légèrement parfumé, un miel d’oranger, délicat et fruité comparable à celui de la marmelade, tandis que le miel de châtaignier a un goût beaucoup plus puissant et corsé.

Le sirop d’agave, lui, a un goût très neutre qui peut se marier facilement aux recettes de boissons, compotes, yaourts, gâteaux… Il apportera une note sucrée sans donner de parfum particulier à votre préparation culinaire.

Comment choisir entre miel ou sirop d’agave ?

Le sirop d’agave est un produit raffiné ne présentant pas de grands intérêts nutritionnels et gustatifs. Sa popularité est principalement due au marketing qui nous laisse penser que le sirop d’agave est un produit sain et naturel.

Choisir les bienfaits du miel, seul aliment naturel non transformé, source de nombreux nutriments, sera donc beaucoup plus sain puisque la clef de notre bonne santé résiderait, en grande partie, dans la consommation de produits bruts et non transformés.

Miel ou sirop d’agave pour un régime ?

Hippocrate, père de la médecine, posait comme condition à toute substance médicamenteuse : « premièrement, ne pas nuire ».  Sirop d’agave ou miel respectent parfaitement cette règle du fait de leur parfaite tolérance.

En cas de régime, il est préférable de privilégier le miel dont l’indice glycémique est plus faible que le sirop d’agave ; à condition de le consommer en petite quantité.

Le miel et ses vertus permettent une bonne alternative au sucre pour redonner un goût sucré aux desserts sans faire bondir vos besoins en calories.

De plus, grâce à sa teneur en antioxydants qui favorisent l’élimination des graisses ou du moins son stockage, le miel faciliterait la perte de poids.

Les diabétiques légers pourront consommer avec modération du miel d’acacia ou de châtaignier, leur richesse en fructose ne nécessitant pas l’intervention de l’insuline pour leur assimilation.

Dans la même thématique


Découvrez nos produits de la ruche

11 réponses sur “Miel ou sirop d’agave, lequel choisir ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *