Pollen

Le pollen est cette poussière contenue sur les étamines des fleurs que vous avez sans doute déjà remarqué en respirant ces fleurs dans la nature. Il est indispensable à la survie végétale et est un complément alimentaire aux multiples vertus.

La plupart des plantes ont besoin d’aide pour transporter leur pollen et provoquer leur fécondation. Le vent va œuvrer pour transporter le pollen des plantes dites anémophiles, tandis que les plantes entomophiles vont bénéficier de l’aide précieuse des abeilles, des bourdons, des insectes et des papillons pour transporter ce pollen.

Les abeilles assurent la pollinisation de 80 % des espèces et 95 % des arbres fruitiers.

Domaine Apicole de Chezelles

Lors du butinage, l’abeille récolte les grains de pollen des étamines sur son corps. Puis elle en fait des pelotes, qu’elle stocke dans des corbeilles situées sur ses pattes arrière qu’elle rapportera ensuite à la ruche.

Quelle différence entre le pollen de fleur et le pollen d’abeilles ?

On peut en effet classer les pollens en deux grandes familles :

Les pollens anémophiles ou pollen de fleurs

Il est transportés par le vent. Il peut aussi causer des allergies, ou simplement le nez qui coule un peu lorsqu’il est respiré.

Les pollens entomophiles ou pollen d’abeilles

C’est le pollen récolté par les abeilles. Il s’agit d’un pollen beaucoup plus lourd et le vent ne suffit pas à le transporter, il faut que les abeilles ou les papillons le ramassent. Ce pollen-là, on ne le respire pas, par contre on peut le déguster sans risque si vous êtes allergique.

D’où vient le pollen ?

Le pollen est produit dans les anthères des plantes fleuries. Lors de la visite d’une fleur, après avoir fait tomber les grains de pollen des étamines sur son corps, l’abeille humecte cette poudre avec du nectar afin qu’elle ne s’envole pas. Puis elle la brosse pour réaliser une pelote qu’elle rapporte dans des corbeilles situées sur ses pattes arrière.

Lors d’un vol, l’abeille ne visite qu’un seul type de fleurs.

Le mot vient du grec « palê », qui signifiait à la fois farine et poussière pollinique, et dont on retrouve la même racine dans « palynologie », qui désigne l’étude scientifique du pollen.

L’abeille qui recueille le pollen pour le rapporter à la ruche ne s’occupe en principe que d’une seule variété à la fois. Elle ramasse les grains qui se sont déposés sur ses antennes et sur son corps en les faisant glisser entre ses deux pattes antérieures qui agissent comme de véritables peignes.

Comment reconnaître les différents pollens ?

Selon l’origine botanique, les pelotes auront une couleur différente (marron, grise, verte, orangée), cela reflète la diversité des fleurs butinées. Chaque origine florale confère au pollen des vertus nutritionnelles et thérapeutiques particulières.

Peut-on manger du pollen ?

Bien entendu, il est très conseillé d’en manger pour combler de nombreuses carences. Le pollen apicole regorge de nombreux nutriments qui en font un complément alimentaire de tout premier choix, dont il serait dommage de se priver.

Le matin avec un fruit, dans l’après-midi ou le soir dans une soupe de légumes, ce trésor de la ruche vous apportera de nombreux bienfaits.

Comment consommer le pollen ?

Il est extrêmement vivant et est un véritable microbiote. En effet, plus l’abeille est forte, plus sa flore intestinale est puissante, plus le pollen récolté par ses soins est fortement ensemencé.

Contrairement aux fruits et légumes qui renferment jusqu’à 90% d’eau, le pollen au contraire est quasiment anhydre. C’est-à-dire sans eau. Ce dernier est indéniablement une source de protéines essentielles pour les abeilles. Il constitue un complément alimentaire d’une grande richesse pour l’homme. Afin de profiter de ses bienfaits, découvrez nos produits à base de pollen sur notre site d’achat en ligne. 

Consommer du pollen sec ou frais ?

Les protéines contenues dans le pollen représentent environ 20% de sa composition, et surtout on y trouve l’ensemble des acides aminés des cellules vivantes indispensables à notre organisme.

Sec ou frais, la consommation de pollen est très recommandée pour profiter de l’ensemble de ses nutriments et n’est pas réservée aux adultes mais peut également être très bénéfiques pour les enfants.

Comme il s’agit d’une nourriture vivante, il est conseillé de le préparer juste avant de le consommer pour profiter au maximum de toute sa richesse.

Comment choisir son pollen ?

Multi-fleurs, en grains, tel qu’il est récolté par les abeilles, il est un complément nutritionnel remarquable grâce à sa richesse en vitamines et oligo-éléments. Très facile à consommer.

Au Domaine Apicole, nous proposons le pollen en poudre, plus facile à diluer dans un peu d’eau par exemple.

En apithérapie, on privilégie également les pollens frais de saule, de ciste , de châtaignier, de bruyère.

Tous ces pollens riche lacto-ferments, en antioxydants, en lutéine et zéanxanthine, en polyphénols et bien d’autres substances, jouent un rôle important dans le métabolisme énergétique et apportent à l’organisme les protéines et acides aminés dont il a besoin.

Au Domaine Apicole de Chezelles, nous proposons régulièrement les pollens de saule et de ciste.

Comment  bien profiter des vertus du pollen ?

Une grande synergie existe entre le pollen, les fruits et le miel. Il est donc conseillé de consommer le pollen avec du miel ou une compote de fruits, en prenant soin de bien le mastiquer pour une meilleure absorption et pour en tirer les meilleurs bénéfices.

Les abeilles maîtrisent à la perfection la fabrication de petits “fromages” de pollen lacto-fermentés dans les alvéoles qui entourent le nid à couvain, c’est le pain d’abeille. Le pollen, très riche en protéines, est extrêmement fragile. Il règne au sein du nid une humidité très élevée, pour que ni les larves ni la gelée royale ne se dessèchent. Pour une parfaite conservation de cette substance : les abeilles élèvent, dans le nectar qu’elles emmagasinent autour du nid, des ferments lactiques et quelques levures.

Manger le pollen d’abeille et profiter de ses bienfaits ?

Initialement, les hommes mélangeaient le pollen au miel et le consommaient comme aliment. 

Les techniques de filtration actuelles permettent de séparer la plupart des grains de pollen. Elles facilitent son administration comme complément alimentaire sous la forme de granulés.

Le pollen sec peut ainsi être consommé dans une cuillerée de miel ou dilué dans un peu d’eau.

Le pollen frais ou frais congelé peut être consommé avec des fruits (compote) avec lesquels il agira en synergie. Mais il peut aussi être pris avec un potage de légumes ou une infusion sucrée au miel.

Il est vraisemblable que les effets bien souvent spectaculaires obtenus par une consommation régulière de pollen tiennent surtout à la présence de nombreux nutriments. Comme par exemple des protéines, des vitamines, des acides aminés et d’oligo-éléments tels que le fer, le cuivre, le potassium, le sodium, le magnésium, le calcium, le silicium… Ces éléments jouent surtout un rôle de catalyseurs.

Les acides aminés contenus dans le pollen se révèlent particulièrement intéressants. En effet, ce sont des matières absolument indispensables à l’entretien de notre organisme et que notre organisme est incapable de fabriquer ou de synthétiser par lui-même. Il faut donc que notre alimentation les apporte tout prêts à notre organisme.

Notre article sur les différents types de pollen peut vous aiguiller afin de choisir au mieux ce produits précieux ! 

N’oubliez-pas, en cas de rhume des foins, le pollen est un très bon allié !

Comment conserver le pollen ?

Conserver le pollen sec 

Il est en général séché avant d’être conditionné en pots de verre et pourra être ainsi conservé dans un endroit sec et à température ambiante.

Les recharges de pollen sec conditionnées en sachet pourront être conservées dans des bocaux bien hermétiques et à l’abri de l’humidité. Le pollen étant extrêmement sensible à l’humidité, il est donc nécessaire de bien prendre soin de le placer au bon endroit. 

Au Domaine Apicole, nous proposons également le pollen sec en poudre, facile à diluer ou à mélanger dans une petite compote de fruits par exemple.

Conserver le pollen frais ou cru 

La congélation du pollen frais sous atmosphère contrôlée permet de le stabiliser à l’état frais en lui conservant tous ses atouts nutritionnels et organoleptiques. Dans la mesure où le pollen est congelé dès la récolte, il conserve ses ferments vivants qui seront favorables pour la santé intestinale.

Il suffira de prélever la quantité nécessaire de pollen chaque jour et de la consommer immédiatement en prenant soin de re-placer la barquette de pollen frais au congélateur.

Au Domaine Apicole de Chezelles, nous proposons du pollen frais de saule ou de ciste qui possèdent des propriétés communes dans le cadre de la régulation et de la protection intestinale, des défenses naturelles, du regain d’énergie et agissent comme véritables antioxydant.

Frais, il est souvent très agréable à consommer car il conserve sa texture moelleuse.

Que votre choix se porte vers du pollen sec ou frais, nous conseillons une cuillère à soupe de pollen chaque matin au petit-déjeuner pour garder la forme. Frais, il sera emmagasiné dans les cellules et servira à alimenter les abeilles en protéines nécessaires à la vie de la colonie.

Pourquoi faire une cure au pollen frais ?

Quand l’apiculteur considère que les abeilles ont suffisamment de pollen frais pour leur stock de nourriture, l’apiculteur va équiper ses ruches de trappes à pollen. Le principe est simple, l’abeille qui rentre à la ruche doit traverser une grille qui va retenir une partie des pelotes de pollen accroché à ses pattes, pelotes qui vont tomber dans un tiroir installé sous la ruche que l’apiculteur ira régulièrement recueillir.

Il sera ensuite soit congelé, soit séché selon les besoins.

Les effets bien souvent spectaculaires obtenus par une consommation régulière de pollen tiennent surtout à la présence de protéines, de vitamines et acides aminés et sans doute aussi à des oligo-éléments minéraux tels que le fer, le cuivre, le potassium, le sodium, le magnésium, le calcium, le silicium, … jouant surtout le rôle de catalyseurs.

Il est possible de faire des cures mais vous pouvez aussi en consommer tout au long de l’année.  Ce trésor de la ruche consommé frais, apporte le bien-être, la bonne humeur et stimule les défenses de l’organisme. Il est un antioxydant naturel, en favorisant la régulation et la protection des voies intestinales.

Le pollen frais est un trésor naturel, disponible à la vente sur notre boutique en ligne, prêt à être livré chez vous par colis. 

Pourquoi acheter du pollen frais et faire des cures régulières ? Tout simplement parce que les pollens frais sont des sources de vitamines. Vitamine B1 qui contribue à réduire la fatigue – source de sélénium et Vitamine E qui contribue à la protection du stress oxydatif et au fonctionnement normal du système immunitaire.

Le pollen frais contient également deux antioxydants essentiels à la protection du vieillissement oculaire : la lutéine et la zéaxanthine. Il est ainsi l’un des meilleurs traitements préventifs contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) à condition d’en prendre en continu (cf « Ces pollens qui nous soignent » de Patrice Percie du Sert).

Le pollen du Domaine de Chezelles

Au Domaine apicole de Chezelles, on me demande souvent comment se consomme ce trésor de la ruche. C’est un aliment complet qui possède bien des vertus (il régule le transit et rééquilibre l’organisme), mais il intrigue beaucoup !

Il se présente sous forme de petites pelotes. On peut le croquer ou l’avaler tel quel, à raison d’une cuillère à soupe dans la journée. Vous pouvez aussi diluer la même quantité de pollen dans un verre d’eau la veille au soir, et le boire le lendemain matin. Comme le pollen ne supporte pas bien l’humidité, il est important de le conserver dans un bocal en verre ou une boîte métallique. A Chezelles, il existe aussi une forme « pulvérisée », qui est plus facile à diluer dans un verre d’eau. Vous pouvez aussi le mélanger dans un yaourt.

Enfin, vous trouverez également du pollen frais (de Ciste ou de Saule). Il est préservé à l’état frais par un procédé breveté, et de ce fait, il est à placer au congélateur dès réception. Dans ce cas, il faut prélever chaque matin une cuillère à soupe de pollen congelé et remettre la barquette dans le congélateur.