Aller au contenu principal
Rechercher un produit, une référence,...

Le miel : nourriture des dieux et autres croyances

Petit retour en arrière….que dis-je ?! Grand retour en arrière. Un peu d’histoire pour en savoir un peu plus sur ce nectar qu’est le miel.

Selon les Egyptiens, le miel serait né des larmes du dieu soleil Rê.

Les hiéroglyphes présents dans les pyramides illustrent la place essentielle de cet ingrédient dans la vie quotidienne. La plus ancienne description de l’apiculture en tant que méthode d’élevage des abeilles remonte à près de 4500 ans : elle figure sur un bas relief du temple du Soleil d’Abou Ghorab, en Basse Egypte. Le miel est alors utilisé tant en médecine qu’en cuisine et en cosmétologie. On s’en sert notamment pour soigner les blessures et les coupures. La plupart des remèdes utilisés à l’époque sont faits à base de vin de miel et de lait. Les Egyptiens préparent aussi des biscuits au miel pour les donner en offrande à leurs dieux. Et au cours de l’embaumement, ils utilisent le miel, la cire et la propolis, associés à d’autres plantes, pour la conservation des corps. Continuer la lecture de « Le miel : nourriture des dieux et autres croyances »

Hummmmm !!

Testons avant les fêtes une petite douceur qui accompagnera merveilleusement votre foie gras

CONFITS D’OIGNONS AU MIEL ET VINAIGRE DE XERES

Ingrédients pour 4 personnes :

– 500 g d’oignons rouges

– 3 cuil. à soupe de miel de ronce (mûrier sauvage)

– 10 cl. de vinaigre de xérès

– 2 cuil. à soupe de sirop de grenadine

– 10 cl. de vin rouge

– 1 cuil. à soupe d’huile d’olives

– 5 cl. de crème de cassis

Préparation :

Epluchez les oignons et émincez-les en fines lanières.

Versez l’huile d’olive dans un poêlon ou une sauteuse. Faites-y revenir les oignons à feu vif, sans les colorer.

Ajoutez la grenadine, 2 cuillères à soupe de miel, le vin rouge et la crème de cassis. Mélangez. Baissez le feu et faites cuire à feu doux jusqu’à l’évaporation complète du liquide.

Délayez avec le vinaigre de xérès.

Ajoutez le miel restant (1 cuillère à soupe) et laissez cuire 5 min environ.

Retirez du feu et servez chaud.

ET DEGUSTEZ !!!!

Effervescence au Domaine Apicole

Cette semaine au Domaine Apicole de Chezelles, beaucoup de monde dans les ruches comme tout autour d’elles d’ailleurs !

Nous avons reçu la visite de plusieurs classes, notamment celle du Collège Sainte Solange de Châteauroux.

Tous ces collègiens curieux et avides d’informations apicoles !!!!

Ils ont revêtu l’habit de travail obligatoire pour voire évoluer les abeilles dans leur milieu et surtout pour éviter les piqûres de ces gentilles petites bêtes. Et ont suivi Paulette et Marie-Cécile, qui elles ont passé leur habit de professeur.

Revenus à la miellerie, ils n’ont pu s’empêcher de goûter au délicieux miel qui venait juste d’être extrait.

Les visites se sont déroulées merveilleusement bien, dans le calme et la bonne humeur, et tous sont repartis ravis et des « abeilles »…..oups ! des étoiles plein les yeux.

ORGANISATION ET HARMONIE

Dans une ruche bien organisée, la rigueur et l’harmonie sont nécessaires.  Des dizaines de milliers d’abeilles composent cette usine en perpétuel mouvement et toutes collaborent avec efficacité dans un même but : assurer la pérennité de la ruche.

 CONCEPTION

Chacun des rayons de la ruche est composé d’alvéoles juxtaposées. Leur forme hexagonale, est celle qui nécessite le moins de cire pour la construction, permet de stocker le plus de volume dans un minimum d’espace et offre une résistance maximale. Au centre du rayon, les nourrices veillent sur le couvain.

COMMUNICATION

Les abeilles se transmettent de la nourriture par trophallaxie : celle qui désire du nectar place une antenne dans les mandibules d’une consœur et tend la langue. Celle-ci régurgite le liquide. C’est de cette façon que s’effectue peu à peu le processus de digestion des sucres. Et aussi de cette façon que se délivrent les messages, grâce aux contacts antennaires et aux phéromones contenues dans la salive. D’abeille en abeille, la Reine peut ainsi inhiber le développement des ovaires aux ouvrières.

Continuer la lecture de « ORGANISATION ET HARMONIE »

Le corps de l’abeille

Petite leçon d’anatomie au Domaine Apicole de Chezelles avec nos professeurs Paulette et Maurice.

Le corps de l’abeille se divise en trois parties : la tête, le thorax et l’abdomen.

 L’abdomen

Il est relié au thorax par un pétiole aussi fin que celui de la guêpe. Ce pétiole est caché par de nombreux poils. Fourchus et duveteux, ces derniers font de l’abeille une excellente pollinisatrice. De plus, leur nombre, lui permette de se réchauffer et donc de réchauffer la grappe d’abeilles, qui peut se maintenir à l’extérieur à 10° C au minimum. Le pétiole, dernier anneau de l’abdomen, est soudé au thorax.

 Le thorax

Il est relié à la tête par le cou aux puissants muscles qui donnent à la tête une mobilité exceptionnelle.

La tête

Elle présente de gros yeux qui prédominent surtout chez le mâle et qui sont composés de trois ocelles. Ces derniers apprécient surtout la luminosité et viennent compléter les qualités visuelles spécifiques de l’abeille.

Leur vue est très performante et adaptée à leur activité de butineuse. Les antennes forment le 2e organe de détection, particulièrement sensible à la température, au gaz carbonique et aux odeurs en général, qui vont leur servir de guide.

corps abeille

LA MORPHOLOGIE DE L’ABEILLE

1. antennes – 2. probocis et langue – 3. glandes hypopharyngiennes – 4. glandes mandibulaires – 5. glandes labiales – 6. bouche et mandibules – 7. oesophage – 8. jabot – 9. proventricule et ses 4 soupapes – 10. ventricule et tube de Malpighi – 11. intestin – 12. rectum – 13. aiguillon – 14. glandes Koschevnikov et Dufour – 15. réservoir à venin – 16. glande alcaline – 17. glandes de Nasanov – 18. quatorze stigmates (orifices de respiration) – 19. ocelles – 20. poils crochus – 21. deux paires d’ailes crochetées – 22. ostioles – 23. ventricules – 24. tergites – 25. glandes cirières -26. stermites – 27. 1e paire de pattes – 28. 2e paire de pattes – 29. 3e paire de pattes – 30. muscles alaires

Petite recette printanière

L’arrivée du printemps nous donne quelques envies de fraîcheur dans nos assiettes !! Voici une petite recette appréciée par le Domaine Apicole de Chezelles.

SALADE DE POULET, SESAME, MIEL, CHAMPIGNONS ET TOMATES SECHEES

Préparation : 20 min

Cuisson : 10 min

Ingrédients pour 2 personnes :

– 100 g de mélange de salade

– 200 g d’aiguillettes de poulet

– 150 g de champignons de Paris frais

– 4 rondelles de tomates séchées

– quelques croûtons à l’ail

– 1/4 d’oignon rouge

– 1 cuill. à soupe de miel d’acacia

– 2 cuill. à café de sésame

– 4 cuill. à soupe de vinaigre balsamique

– 3 cuill. à soupe d’huile d’olive

– sel

– poivre du moulin

Préparation :

Couper les champignons en lamelles. Les cuire dans une poêle et en fin de cuisson ajouter 1 cuillère de vinaigre balsamique.

Couper les rondelles de tomates séchées en morceaux.

Couper l’oignon en très fines lamelles.

Couper les aiguillettes de poulet en morceaux et les cuire dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Parsemer les morceaux de viande avec le sésame.

Une fois la cuisson terminée, réserver la viande dans un saladier.

Déglacer la poêle avec le vinaigre balsamique, puis ajouter le miel.

Verser cette sauce sur la viande et mélanger.

Réchauffer les champignons (servir chaud)

Verser dans chaque assiette : salade, oignons, tomates séchées, croûtons à l’ail, champignons, mélange viande, miel, sésame.

Mettre un filet d’huile d’olive, du vinaigre balsamique pour assaisonner la salade, ainsi que du sel et du poivre du moulin.

NOEL EN BEAUTE AU DOMAINE APICOLE

A l’approche des fêtes de fin d’année, les ouvrières du Domaine Apicole de Chezelles s’apprêtent à se pomponner pour être en beauté le jour J !

Sur les conseils avisés de Marie-Cécile, séances masques et gommages sont de rigueur !

Il est vrai que le miel a de nombreuses vertus et prend grand soin de la peau. Il est à la fois hydratant, anti-oxydant, et apaisant.

Voici quelques astuces beauté, à base de miel du Domaine Apicole bien sûr pour une peau belle et fraîche au naturel :

GOMMAGES POUR LE VISAGE

GOMMAGES MIEL ET AMANDES

Ingrédients : miel, 8 amandes entières non blanchies, flocons d’avoine non cuits, 1 yaourt nature.

Passez les amandes et 2 cuilères à soupe de flocons d’avoine au mixeur jusqu’à ce que le mélange soit finement moulu.

Dans un petit bol, versez le mélange flocons d’avoine/amandes et ajoutez 1 cuillère à soupe de miel et 2 cuillères à café de yaourt nature.

Appliquez le mélange sur le visage et le cou et laissez reposer 10 minutes.

Mouillez vos mains et massez délicatement en petits cercles, le visage et le cou, pendant environ 3 minutes.

Rincez à l’eau tiède.

GOMMAGES MIEL, AMANDES ET CITRON

Ingrédients : miel, amandes en poudre, 1/2 citron

Pressez le demi citron et récupérez le jus. Mélangez 1 cuillère à soupe de miel, 2 cuillères à soupe d’amandes en poudre et 1/2 cuillère à café de jus de citron.

Mouillez vos mains et massez délicatement en mouvements circulaires le visage pendant 3 minutes.

Rincez à l’eau tiède.

MASQUES POUR LE VISAGE

MASQUE HYDRATANT MIEL ET LAIT

Ingrédients : miel, lait

Mélangez 2 cuillères à soupe de miel avec 2 cuillères à café de lait.

Appliquez sur le visage, laissez pénétrer en massant pendant 10 minutes.

Rincez à l’eau tiède.

MASQUE PEAU GRASSE MIEL ET CITRON

Ingrédients : miel, 1 citron

Pressez un citron et récupérez le jus.

Mélangez ensemble 1 cuillère à soupe bombée de miel mille fleurs et 2 cuillères à café de jus de citron.

Appliquez sur l’ensemble du visage, laissez poser 15 minutes puis rincez à l’eau tiède.

Mélangez 2 cuillères à soupe de miel avec 2 cuillères à café de lait.

Le sphinx

La saison de la bruyère se termine au Domaine Apicole de Chezelles et nous commençons à faire les visites de contrôle des ruches. C’est que certains ennemis des abeilles montrent le bout de leur nez en septembre ! Il y a par exemple le sphinx, ce très gros papillon très impressionnant que nous connaissons bien. Il fait parfois peur mais il est inoffensif. Inoffensif ? Oui, mais il a un gros défaut, il ADORE le miel. Oui, oui, comme nous, on ne peut donc pas lui donner tort. Le problème, c’est qu’il n’hésite pas à s’introduire dans les ruches pour venir se goinfrer, à l’aide de sa trompe très efficace. Et le pire, c’est que souvent, les abeilles le laissent faire, ou en tout cas ne réagissent pas assez rapidement lorsque la bestiole vient commettre son larcin.

Continuer la lecture de « Le sphinx »

Voleurs de miel

En ces temps froids, tous les petits animaux sauvages, pourtant bien charmants, mais qui adorent venir dérober le miel de nos abeilles sont entrés en action depuis le début de l’hiver. A chaque fois, il faut que nous allions réparer les dégâts !

Continuer la lecture de « Voleurs de miel »