Les différents types de pollen

Le pollen est indispensable à la survie végétale et est un complément alimentaire aux multiples vertus

La plupart des plantes ont besoin d’aide pour transporter leur pollen et provoquer leur fécondation. Le vent va oeuvrer pour transporter le pollen des plantes dites anémophiles, tandis que les plantes entomophiles vont bénéficier de l’aide précieuse des abeilles, des bourdons, des insectes et des papillons pour transporter ce pollen.

Les abeilles assurent la pollinisation de 80 % des espèces et 95 % des arbres fruitiers.

Quelle différence entre le pollen de fleur et le pollen d’abeilles ?

On peut en effet classer les pollens en deux grandes familles :

Les pollens anémophiles ou pollen de fleurs

Il est transportés par le vent. Il peut aussi causer des allergies, ou simplement le nez qui coule un peu lorsqu’il est respiré.


Les pollens entomophiles ou pollen d’abeilles

C’est le pollen récolté par les abeilles. Il s’agit d’un pollen beaucoup plus lourd et le vent ne suffit pas à le transporter, il faut que les abeilles ou les papillons le ramassent. Ce pollen-là, on ne le respire pas, par contre on peut le déguster sans risque si vous êtes allergique.

D’où vient le pollen ?

Le pollen est produit dans les anthères des plantes fleuries. Lors de la visite d’une fleur, après avoir fait tomber les grains de pollen des étamines sur son corps, l’abeille humecte cette poudre avec du nectar afin qu’elle ne s’envole pas. Puis elle la brosse pour réaliser une pelote qu’elle rapporte dans des corbeilles situées sur ses pattes arrière.

Lors d’un vol, l’abeille ne visite qu’un seul type de fleurs.

Comment reconnaître les différents pollens ?

Selon l’origine botanique, les pelotes auront une couleur différente (marron, grise, verte, orangée), cela reflète la diversité des fleurs butinées. Chaque origine florale confère au pollen des vertus nutritionnelles et thérapeutiques particulières.

Peut-on manger du pollen ?

Bien entendu, il est très conseillé de manger du pollen pour combler de nombreuses carences. Le pollen apicole regorge de nombreux nutriments qui en font un complément alimentaire de tout premier choix, dont il serait dommage de se priver.

Le matin avec un fruit, dans l’après-midi ou le soir dans une soupe de légumes, le pollen vous apportera de nombreux bienfaits.

Comment choisir son pollen ?

Le pollen multifleurs en grains tel qu’il est récolté par les abeilles est un complément nutritionnel remarquable grâce à sa richesse en vitamines et oligo-éléments. Il est facile à consommer.

Au Domaine Apicole, nous proposons le pollen en poudre, plus facile à diluer dans un peu d’eau par exemple.

En apithérapie, on privilégie également les pollens frais de saule, de ciste , de châtaignier, de bruyère.

Tous ces pollens riche lacto-ferments, en antioxydants, en lutéine et zéanxanthine, en polyphénols et bien d’autres substances, jouent un rôle important dans le métabolisme énergétique et apportent à l’organisme les protéines et acides aminés dont il a besoin.

Au Domaine Apicole de Chezelles, nous proposons régulièrement les pollens de saule et de ciste.

Comment  bien profiter des vertus du pollen ?

Une grande synergie existe entre le pollen, les fruits et le miel. Il est donc conseillé de consommer le pollen avec du miel ou une compote de fruits, en prenant soin de bien le mastiquer pour une meilleure absorption et pour en tirer les meilleurs bénéfices.

Dans la même thématique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *