Aller au contenu principal
Rechercher un produit, une référence,...

Pollen sec ou pollen cru : comment le conserver ?

Après le Miel, la Gelée Royale ou la Propolis, vous voilà conquise et conquis par le pollen et ses multiples bienfaits pour l’organisme ! Vous vous demandez sûrement comment conserver, de façon optimale, ces petites pelotes récoltées par les abeilles ? Poursuivez votre lecture et apprenez-en plus sur la conservation du pollen.

marie-cecile
Rédigé par Marie-Cécile
En savoir plus
Mis à jour le 25/07/2022

La récolte du pollen

Sans pollen, pas d’abeilles et vice versa. Le pollen, cette petite merveille de la nature, est un élément indispensable aux abeilles et à la ruche, car il est une source de protéines vitale au développement et à la croissance des larves, et sert de nourriture aux abeilles de manière générale.

Pour récolter le pollen, l’apiculteur dispose de petits pièges à l’entrée de la ruche pour attraper les pelotes de pollen lorsque les abeilles butineuses retournent dans leur habitat. Évidemment, pour ne pas démunir la colonie dont le pollen est essentiel à la survie, l’apiculteur va être très minutieux et n’en récupérer qu’une infirme partie. Ce travail de longue haleine s’étale sur une année entière. En un an, un apiculteur peut ainsi réussir à récolter entre 2 à 4 kg de pollen.

Après sa moisson, l’apiculteur nettoie la précieuse substance et ôte les éventuelles impuretés avant de la commercialiser telle quelle (pollen cru) ou transformée par déshydratation (pollen sec).

Pollen cru et pollen sec : les différences

Pollen cru : le pollen frais est congelé d’emblée dès que l’apiculteur l’a récolté. Il conserve alors toutes ses vertus ! Riche en protéines, vitamines, minéraux (sélénium, fer, magnésium, etc.), acides aminés essentiels, oligo-éléments et ferments lactiques, le pollen cru renforce le système immunitaire, favorise la flore intestinale, aide à lutter contre la fatigue, le stress ou encore le rhume des foins et les rhinites. Les personnes allergiques aux pollens de graminées (et donc au pollen présent dans l’air) peuvent en consommer.

Pollen sec : pour arriver à cet état physique, les grains de pollen sont chauffés à des températures tournant autour de 40 degrés. Malheureusement, à ces températures, la plupart des substances nutritives présentes dans le pollen sont détruites. C’est là la différence majeure avec le pollen cru !

Comment conserver le pollen cru ?

Comme nous venons de le voir, le pollen cru ou pollen frais est immédiatement congelé par l’apiculteur après récolte.

La congélation n’altère en rien les propriétés nutritionnelles et thérapeutiques de ce produit de la ruche. Vous pouvez donc placer le pollen frais au congélateur sans aucun souci.

Si vous entamez une cure de pollen cru, faites en sorte de le sortir en amont afin de le consommer au petit-déjeuner à raison d’une cuillère à café. Vous appréciez alors sa texture moelleuse parfaitement conservée.

Comment conserver le pollen sec ?

Même si ces vertus sont moindres comparativement au pollen frais, le pollen sec est très pratique car facile à transporter, à diluer ou à mélanger (faites le test dans une compote ou un yaourt, vous nous en direz des nouvelles !). Grâce à son conditionnement en pot ou en sachet, il se conserve dans un endroit sec et à température ambiante. Veillez à ne surtout pas entreposer votre pollen sec dans un endroit trop humide car il en souffrirait grandement.

Découvrez dès maintenant, dans notre boutique en ligne, tous nos pollens de fleurs, frais, secs, en grains ou en poudre !