Insectes piqueurs : qui sont-ils ?

Portrait Marie-Cécile
Rédigé par Marie-Cécile
Bienvenue au Domaine Apicole de Chezelles !
Fière de l’héritage de nos parents depuis cinq générations qui ont su nous transmettre la passion des abeilles, j’ai grand plaisir aujourd’hui à prendre soin de nos ruches avec nos équipes et je veille personnellement à la préparation de tous nos produits pour en assurer la meilleure qualité. Inspirons-nous de ces merveilleux insectes qui nous protègent !
En savoir plus

Les beaux jours arrivant, les insectes piqueurs sont de sortie pour ne plus grand désarroi, occasionnant boutons et/ou douleurs. Qui sont-ils ? Pourquoi nous piquent-ils ? Réponses.

Quels sont les insectes qui piquent ?

Cet été, vous penserez sûrement à vous couvrir d’anti-moustique mais ce ne sont pas les seuls insectes susceptibles de vous piquer.
Les taons, abeilles, mais aussi les dangereuses guêpes sont équipées de dards ou aiguillons qui pourront vous provoquer une piqûre.

On parle également souvent de « piqure » d’araignées, de puces ou de tiques alors qu’il s’agit en réalité de morsures. Les conseils qui suivent ne peuvent donc pas s’appliquer si vous êtes confrontés à ce problème.

Pourquoi les insectes piquent ?

Le taon tout comme le moustique, se nourrit de sang. Une piqûre de moustique ou de taon est le plus souvent bénigne, mais peut tout de même provoquer une allergie ou des démangeaisons.

De leurs ancêtres les guêpes, les abeilles ont hérité d’un dispositif piqueur. Alors que les guêpes l’utilisent comme arme offensive, pour paralyser ou tuer leurs victimes, les abeilles n’en font qu’un moyen de défense. 

Seules les femelles (ouvrières et reines) possèdent un aiguillon. Lorsqu’une abeille pique un homme, un mammifère ou un oiseau, elle serre la proie fortement entre ses pattes et enfonce l’aiguillon dans la peau.

Pourquoi les piqûres d’insecte grattent ?

Une piqûre de moustique, taon, abeille ou guêpe a pour conséquence immédiate une douleur locale intense. Quelques minutes après la piqûre, le venin est distribué dans tout l’organisme par voie sanguine. Une réaction allergique avec œdème et inflammation peut alors survenir, mais cela est rare. En cas de piqûres multiples, cette réaction peut être amplifiée.

Découvrez comment faire en cas de piqûres dans notre article dédié.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *