Le cycle de vie d’une abeille

Portrait Marie-Cécile
Rédigé par Marie-Cécile
Bienvenue au Domaine Apicole de Chezelles !
Fière de l’héritage de nos parents depuis cinq générations qui ont su nous transmettre la passion des abeilles, j’ai grand plaisir aujourd’hui à prendre soin de nos ruches avec nos équipes et je veille personnellement à la préparation de tous nos produits pour en assurer la meilleure qualité. Inspirons-nous de ces merveilleux insectes qui nous protègent !
En savoir plus

En plus de produire des superaliments – Miel, Gelée Royale, Propolis, etc. – aussi bons pour notre santé que notre palais, nos amies les abeilles sont un maillon essentiel de la biodiversité qu’il faut protéger coûte que coûte. Apprenez-en plus dès maintenant sur le cycle de vie de l’abeille et son rôle dans une colonie excessivement bien organisée. De l’œuf à la larve d’abeille, en passant par l’abeille ouvrière, la reine et le faux bourdon.

De l’œuf à l’imago

L’abeille traverse 4 grands stades de développement : l’œuf, la larve d’abeille, la pupe (le nymphose) et l’imago (l’adulte).

Au commencement, la reine pond dans chaque alvéole soit un œuf fécondé qui donnera naissance à une ouvrière ou une future reine, soit un œuf non fécondé qui fera naître un faux bourdon.

Au bout de 3 jours, l’œuf devient une larve d’abeille, une sorte de petit ver constitué principalement d’un tube digestif. Cet estomac sur pattes va passer son temps à manger la nourriture que les abeilles nourricières lui déposent dans l’alvéole. Au fil des jours, la larve grandit et grossit en fonction de son futur rôle dans la colonie.

Au 9ème jour, un bouchon de cire se forme sur l’alvéole ; la larve se retrouve dans un cocon pour continuer sa croissance. Viennent ensuite les statuts de pupe et d’imago au cours desquels se forment les antennes, les yeux, la bouche, les organes du thorax et de l’abdomen, ainsi que les pattes et les ailes.

Puis, c’est au tour des mandibules de pousser et de servir pour percer l’opercule de cire. L’adulte (imago) sort de son alvéole 21 jours après la ponte pour l’ouvrière, 24 jours après pour le faux bourdon et 16 jours après pour la reine.

L’ouvrière

Dans son alvéole, la future ouvrière est nourrie de Gelée Royale pendant 3 jours, puis d’une bouillie de miel et pollen.

Les ouvrières sont les abeilles les plus nombreuses de la colonie et celles qui travaillent le plus ! Dans la colonie, ces abeilles femelles occupent des missions diverses qu’elles vont exercer à tour de rôle.

Du 1er au 5ème jour de vie, l’abeille ouvrière nettoie les alvéoles avant que la reine ne ponde de nouveau. Du 4ème au 10ème jour, alors nourrice, elle s’occupe des jeunes larves d’abeilles. Du 8ème au 15ème jour, l’abeille ouvrière est architecte, c’est elle qui construit et entretient les rayons de la ruche. Du 12ème au 20ème jour, elle se fait manutentionnaire et gère le stockage du pollen et du nectar. Du 15ème au 22ème jour, l’abeille ouvrière ventile la ruche grâce à ses battements d’ailes rapides et répétitifs. Du 20ème au 24ème, elle surveille l’entrée de la ruche pour éviter les intrusions. Du 21ème jour jusqu’à la fin de sa vie, elle devient butineuse et vole de fleur en fleur pour récolter nectar, miellat, pollen et propolis.

La reine

Nourrie de Gelée Royale toute son existence, la reine est deux fois plus grosse qu’une abeille ouvrière et peut vivre jusqu’à 3 ans. Outre son rôle de pondeuse, c’est elle qui gère et régule les activités de la colonie. Contrairement aux autres abeilles, et comme elle est unique, la reine peut piquer ses rivales sans risquer de perdre son dard – celui-ci étant pratiquement lisse – et ne peut ramasser de pollen ni secréter de cire.

Le faux bourdon

Issue d’un œuf sans fécondation, la larve de mâle ou faux bourdon se développe dans une alvéole plus spacieuse que celle des ouvrières.

Triste sort que celui du faux bourdon… Même s’il est plus gros, plus rond et plus poilu que ses congénères, le faux bourdon ne possède pas de dard et n’a pas de rôle dans la colonie autre que celui de tenter de féconder une reine vierge, lors du vol nuptial, au cours duquel il perdra la vie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *