Napoléon et les abeilles, une histoire d’or

Portrait Marie-Cécile
Rédigé par Marie-Cécile
Bienvenue au Domaine Apicole de Chezelles !
Fière de l’héritage de nos parents depuis cinq générations qui ont su nous transmettre la passion des abeilles, j’ai grand plaisir aujourd’hui à prendre soin de nos ruches avec nos équipes et je veille personnellement à la préparation de tous nos produits pour en assurer la meilleure qualité. Inspirons-nous de ces merveilleux insectes qui nous protègent !
En savoir plus

Lors de son couronnement, en 1804, Napoléon Ier apparut avec un manteau brodé de 1500 abeilles d’or. L’insecte, devenu emblème de l’Empire avec l’aigle, remplaça la fleur de lys. Retour sur cette symbolique forte de l’abeille, qui entretient, depuis toujours, un rapport au divin.

Certains disent d’elle qu’elle est l’emblème des hommes qui travaillent dans leur jeunesse afin d’acquérir des biens à l’âge avancé. L’abeille, si elle représente la prévoyance, le labeur et l’obéissance a, dans tous les cas, inspiré Napoléon Ier.

L’abeille : symbole de l’Empire napoléonien

Souhaitant rompre avec la monarchie de l’Ancien Régime, l’Empereur s’est vu conseillé de nouveaux symboles représentatifs de son pouvoir et de la royauté. Jean-Jacques Régis de Cambacérès, archichancelier de l’Empire, lui fit part de l’abeille en ces termes : « L’image d’une République qui a un chef ». Ce fut aussi une référence à l’Antiquité et à Virgile qui voyait dans l’organisation de la ruche un modèle social parfait pour l’homme. Les abeilles furent ainsi présentes sur le célèbre manteau de velours pourpre que l’Empereur porta lors de son couronnement, mais aussi sur les tentures de son palais, ainsi que sur celles des tribunaux et administrations impériales. Symbolique de l’activité industrieuse du peuple français et de sa vertu, l’abeille, jadis insecte royal, était bientôt devenu insigne impérial.

Abeilles sur fond rouge

Royal ou divin, un insecte source d’inspiration

Emblème des plus anciens souverains de la France, dont les Merovingiens, un trésor de joyaux avec des insectes d’or, prétendument des abeilles, avait déjà été retrouvé en 1653 dans la tombe du roi Childéric 1er, Père de Clovis. Sans doute faisaient-elles partie de son manteau royal, selon les historiens. Symbole royal en Chaldée, les abeilles étaient aussi, si l’on remonte le temps, identifiées au pouvoir du roi de la Basse Egypte dans l’Egypte ancienne, représentant le peuple qui obéit à son roi.
Riche de symboles, l’abeille a toujours été associée à la royauté et au divin, peut-être en raison du miel qui sort d’elle et est considéré comme doux et agréable, disent certains, ou encore parce qu’elle véhicule des images d’éloquence, de chasteté et d’ordre diront d’autres. Une chose est sûre, son intérêt dans la symbolique et au cours de l’histoire n’a jamais faibli !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *