Comment récupérer un essaim d’abeilles ?

Portrait Marie-Cécile
Rédigé par Marie-Cécile
Bienvenue au Domaine Apicole de Chezelles !

En savoir plus

Au printemps, pour beaucoup d’êtres vivants, c’est la période de la reproduction. Chez les abeilles, on dit qu’elles essaiment. Même si la plupart du temps, elles vont essaimer dans la nature, il leur arrive de le faire à votre domicile, derrière un volet ou sous une toiture, ce qui peut vite devenir inquiétant et potentiellement dangereux pour les non-initiés. Alors comment récupérer un essaim d’abeilles ? La récupération nécessite une manipulation particulière que seul un apiculteur chevronné est habilité à faire.

La cueillette de l’essaim

Si l’essaim primaire (le premier essaim qui sort de la ruche) se trouve sur une branche d’ arbre pas trop haute, et est donc accessible, l’apiculteur vêtu de son uniforme habituel – vareuse et gants de protection –  procédera à sa cueillette en s’armant de calme d’abord et de plusieurs outils ensuite : enfumoir, sécateur, scie d’élagage, ruche ou ruchette… et un drap blanc pour éviter de perdre la reine et des abeilles dans l’herbe.

Le protocole pour récupérer un essaim d’abeilles est le suivant : délicatement et posément, l’apiculteur va couper au sécateur les branches qui portent l’essaim. Puis, il va le déposer sur les cadres de la ruche ou ruchette, préalablement installée à proximité. Une fois la colonie dans la ruche, il pourra enlever le support de l’essaim et refermer le toit de la ruchette.

Une autre méthode consiste à faire tomber l’essaim en le secouant ; les abeilles ne pouvant s’envoler immédiatement lorsqu’elles sont en grappe comme c’est le cas dans un essaim.

Avant de commencer, l’apiculteur aura vaporisé l’essaim d’un peu d’eau afin d’empêcher les velléités de vol et les risques de piqûres, et de fournir aux abeilles de quoi s’abreuver le temps de leur confinement. Il placera ensuite une boîte à moins de 30 centimètres sous l’essaim. Et c’est le moment de passer à l’action ! Il devra donner un coup sec et intense sur la branche supportant l’essaim qui se détachera et se retrouvera dans la boîte avant que les abeilles n’aient pu s’envoler. Si la reine est présente dans le récipient, les autres abeilles la rejoindront aussitôt. Auquel cas, la colonie retournera auprès d’elle et il faudra réitérer l’opération.

Cependant, dans quelques cas, récupérer un essaim peut s’avérer périlleux car positionné trop haut ou difficilement accessible (dans un mur, un plancher, un arbre creux, un conduit de cheminée, etc.). C’est alors aux pompiers de passer à la manœuvre.

L’utilisation des pièges à essaims

Récupérer des essaims est aussi une technique utilisée en apiculture pour repeupler des ruches vidées de leurs abeilles parties essaimer ailleurs. Dans ce cas, comment récupérer un essaim d’abeilles ?

Pour ce faire, l’apiculteur va mettre en place des ruches pièges dès le printemps (vers le mois d’avril, environ 15 jours avant que ne commence l’essaimage). Il déposera ces leurres à une hauteur de 3 mètres maximum, à l’ombre, entre 100 et 800 mètres de ses ruches.

Afin de les rendre les plus attractives possibles, l’apiculteur les badigeonnera de cire, de miel et de propolis dont raffolent les abeilles. Puis, tout sera question de patience !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *