Est-ce que toutes les fleurs ont du pollen ?

Mis à jour le :

Le pollen est indispensable à la survie des abeilles mellifères, car c’est pratiquement la seule source en protéines dans leur alimentation. Sa composition est très variable selon les espèces, mais quelques composants se retrouvent de façon constante, variant seulement en proportion : 15 à 25 % de protéines, 25 à 50% de glucides, 1 à 20 % de lipides, des vitamines (B,C, A principalement) et 3% de sels minéraux environ.

Voyons pourquoi toutes les plantes et fleurs ne produisent pas de pollen.

Les plantes à pollen

Abeille collectant du pollen

De très nombreuses plantes ont des fleurs hermaphrodites c’est-à-dire à la fois mâles et femelles. C’est la partie mâle qui correspond aux étamines produit du pollen.

Certaines plantes ont également sur le même pied des fleurs uniquement mâles et des fleurs uniquement femelles. Il faut savoir que seules les fleurs mâles produisent du pollen.

Les espèces butinées pour le pollen sont très nombreuses. Cependant la majeure partie de la récolte provient de quelques espèces seulement. Dans nos régions, les arbres et arbustes des bois, des haies, des plantations et des vergers fournissent la principale ressource à la fin de l’hiver et au début du printemps (saules, peupliers, ajoncs, arbres fruitiers, érables, frênes, chênes, ormes), avec certaines plantes herbacées comme le pissenlit ou les renoncules. En été, le maïs, les trèfles et les plantains dominent. A l’automne, le lierre prédomine.  La récolte de pollen démarre en toute petite quantité par exemple, avec les pollens de noisetier, de crocus, de violettes, de perce-neige ou de saule marsault. En ce qui concerne le saule marsault, bien sûr seuls les chatons mâles donneront du pollen, pas les chatons femelles. Il est donc possible de faire des petits cadeaux aux abeilles autour de chez vous, en plantant des fleurs mellifères. Même dans un petit pot sur un rebord de fenêtre ! Ce qu’elles aiment bien, par exemple, ce sont les lavandes, la bourrache, le thym, les renoncules, la coriandre, les jacinthes, le fenouil, les crocus, les bleuets, les soucis, ou les myosotis.

La récolte du pollen

La récolte du pollen s’effectue en fonction des besoins de la colonie. Le choix entre les diverses espèces disponibles se fait sur plusieurs critères : richesses en protéines, particulièrement important au printemps lors de l’élevage massif du couvain, types d’acides aminés présents mais aussi taille des grains et leur capacité à s’agglomérer. Les pollens à grains trop fins, trop collants (comme celui du troène), trop gros (comme celui des mauves) ou trop abondant et gênant (comme celui du tournesol) seront évités quand c’est possible. Les abeilles collectent une large variété de pollen, aussi bien de plantes à fleurs que de conifères. Lorsque le pollen manque, toutes sortes de poudres deviennent attractives et son récoltées, comme les spores de fougère, la poussière de charbon, la sciure de bois, la farine, etc.

Comment l’abeille récolte-t-elle le pollen ?

Quand l’abeille se glisse dans la corolle de la fleur, cela exerce une certaine pression sur les pétales de la même fleur.  et cela fait sortir le pistil de son étui protecteur, lequel pistil entre ainsi au contact de l’abeille, laquelle abeille se retrouve alors recouverte du pollen. Autrement dit en termes scientifiques : « L’abeille fait pénétrer ses pièces buccales dans la corolle et la pression exercée sur les pétales fait sortir de la carène la colonne staminale, qui vient au contact de l’insecte. Apres le départ de ce dernier, les organes reproducteurs de la fleur reprennent leur place. En allant se poser sur une autre fleur, l’abeille va y déposer un peu de ce pollen, et c’est tout le cycle de la pollinisation.

La variété plus que la qualité

Plusieurs études ont montré qu’un meilleur état physiologique des colonies avant l’hivernage n’était pas relié à une meilleure abondance ou qualité du pollen disponible, mais à sa diversité.

D’ailleurs, la variété des couleurs des boulettes de pollen traduit la variété des plantes butinées. Au Domaine Apicole de Chezelles, nous proposons des pollens secs en grains ou en poudre et des pollens frais de Ciste et de Saule.

Pour les abeilles, mieux vaut 5 pollens de médiocre qualité qu’un seul de qualité excellente, probablement pour éviter des carences en certains éléments indispensables aux larves ou aux adultes.


Découvrez nos produits de la ruche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *